Newsline Banner
U.S. removes steel, aluminum tariffs

U.S. removes steel, aluminum tariffs

May 27, 2019

The U.S. has officially lifted the punitive steel and aluminum tariffs it imposed on Canada and Mexico during NAFTA renegotiations, putting an end to the disruption that impacted the integrated North-American supply chain for nearly a year. Canada has in turn lifted its countermeasure tariffs.

“It has been nearly a year since Canada, and particularly the automobile industry has been affected by steel and aluminum tariffs,” said CADA President and CEO John White. “As these products are key to vehicle production, the recent agreement between both the U.S. and Canadian government is good news for the economy, for consumers, and for dealers.”

In June 2018, the U.S. imposed a 25 per cent tariff on Canadian steel imports and 10 per cent on aluminum imports through a national security loophole, inciting a reaction from the Government of Canada to impose countermeasure tariffs.

Huw Williams, CADA’s Government Relations Director considers the end of the steel and aluminum tariffs to be a “great complement” to another major achievement from the federal government — and which CADA extensively lobbied for — which was the negotiation of an automotive side letter under CUSMA (Canada-United States-Mexico Agreement).

The letter ensures Canada is protected from auto tariffs. It went into effect the moment the new NAFTA agreement was signed by all three trading nations, and remains in effect whether the trade deal is ratified or not.

“The automotive side letter, signed last fall, was a significant achievement in protecting the Canadian auto sector, along with dealers and consumers,” said Williams. “This latest move to remove the steel and aluminum tariffs is a great addition to the entire package.”

The removal of these tariffs were also key demands from U.S. Congressional Democrats, as they have yet to vote on the agreement in the U.S. Congress.

Écho-CADA Banner
Les États-Unis lèvent leurs tarifs sur l’acier et l’aluminium

Les États-Unis lèvent leurs tarifs sur l’acier et l’aluminium

Le 27 mai 2019

Les États-Unis ont officiellement supprimé les tarifs douaniers punitifs sur l’acier et l’aluminium qu’ils avaient imposés sur le Canada et le Mexique durant la renégociation de l’ALENA, mettant ainsi fin à une mesure qui perturbait la chaîne d’approvisionnement intégrée en Amérique du Nord depuis près d’un an. Le Canada a pour sa part levé ses tarifs de rétorsion.

«Le Canada, et plus particulièrement l’industrie automobile, a dû payer des tarifs sur l’acier et l’aluminium pendant près d’un an», a rappelé le président et chef de la direction de la CADA, John White. «Puisque ces matières sont essentielles à la production de véhicules, l’accord passé récemment entre les gouvernements américain et canadien est une bonne nouvelle pour l’économie, les consommateurs et les concessionnaires.»

En juin 2018, les États-Unis ont frappé de tarifs les importations canadiennes d’acier (25 %) et d’aluminium (10 %) prétendument pour des raisons de sécurité nationale, ce qui a incité le gouvernement du Canada à prendre des mesures de rétorsion.

Huw Williams, directeur des relations gouvernementales de la CADA, voit la mort des tarifs sur l’acier et l’aluminium comme le «complément parfait» à une autre grande réussite du gouvernement fédéral, un dossier dans lequel la CADA a fait énormément de pressions, soit la négociation d’un avenant sur l’automobile au titre de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM).

Cet accord parallèle protège le Canada contre des tarifs douaniers sur l’automobile. Il a pris effet dès la signature du nouvel accord de libre-échange par les trois pays membres et demeurera en vigueur que ce dernier soit ratifié ou non.

«Cet avenant, signé l’automne dernier, représente une victoire appréciable pour la protection du secteur canadien de l’automobile, de même que des concessionnaires et des consommateurs», a dit M. Williams. «L’élimination récente des droits de douane sur l’acier et l’aluminium est un gain de taille pour l’ensemble de l’accord.»

Les démocrates au Congrès américain réclamaient aussi la suppression de ces tarifs; le Congrès n’a pas encore procédé au vote sur l’accord.